Chapitre 32

Un cœur simple

Nous avons laissé nos deux fragiles héros fuir le brasier dans lequel s’engloutissait l’abbaye de Saint-Bernardin. Les voici repartis sur la route à la recherche d’Antoine, le fils de Norbert. Avec un Cronfestu de plus en plus malade du corps et semble-t-il de l’esprit.

Pour le soigner, ne faites ni une ni deux, ou plutôt deux et plutôt deux fois qu’une.

Chapitre 31

Pas de miracle pour les pèlerins

Rappelez-vous, lectrices, lecteurs fidèles, ou apprenez-le si vous prenez l’histoire en chemin: Norbert et Cronfestu, harassés par un voyage épuisant à travers la Dombes, décident de faire étape dans une abbaye vouée au culte de saint-Bernardin. Oh, ils ne se sont pas éternisés: Ninon la Mort, qui a enlevé le fils de Norbert en pensant que c’était le sien, réside à Montmaur.

Pour les accompagner et comprendre quelle catastrophe leur est encore tombée dessus, cliquez sur le 2. Incrédules, essayez le 1.

Chapitre 30

Sous le soleil exactement

Nous revoici en route! Après un bref séjour à Beaune, où si le vin fut à l’honneur, la moutarde et la médecine aussi, Norbert montrant que la fin de son amnésie ne l’avait pas privé de ses qualités de médecin, adieu Giboulot, fonçons à la vitesse de nos montures en direction de Montmaur, où Ninon la Mort cache Antoine, le fils bien-aimé de Lazare devenu celui de Norbert, donc, et que Ninon prend pour le sien. Vous me suivez? Non? Cela tombe bien, c’est Norbert et Cronfestu qu’il faut suivre.

Pour ce faire, comme pour suivre l’un on suivra les deux, inséparables, on cliquera volontiers sur le 2.