Chapitre 25

Une molaire n’arrive jamais seule

Où nous en sommes arrivés, c’est à la constatation générale que dans cette aventure, personne n’est lui-même. Ni Lazare, ni Cronfestu, ni Henri, ni Ninon. Euh si. Marius Veyrand est égal à lui-même. Quant à La Pogne et à Mafumba, la question n’est pas tranchée. La Pogne, jardinier ou bourreau? Mafumba, sauvage ou subtil? Mais faisons silence: voilà que ce beau monde se réveille.

Si vous cliquez sur le 1, le sommeil restera profond. Mais en cliquant sur le 2, peut-être allez vous regretter de ne pas dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *