Chapitres XVI

Faire l’amour

Nous avons laissé Norbert et Ninon – ou faudrait-il dire Christine – au terme d’un épisode où le beau lecteur et la gentille lectrice auront vu, si nous pouvons user d’une formule éculée, trente-six chandelles (ou un peu moins). L’histoire, selon l’angle où on la regarde, pourra nous éclairer sur différents déguisements que peut prendre l’amour et le désir. Mais trêve de philosophie et glissons-nous dans la surprenante intimité naissante de nos personnages…

Si, à ce moment précis du drame dont nous tentons humblement, aidé par le lecteur, de former l’écheveau, on avait pu interroger séparément Norbert Lachassaigne et Christine de Jussieu-Fronsac sur le premier mot qui leur venaient à l’esprit, sans doute les deux eussent-ils répondu identiquement, et cette unanimité eut témoigné de l’étrangeté du lien qui les unissait tout à coup.

Pour continuer passionnément, deux mots: cliquez 2.
Pour continuer dramatiquement, trois mots: allez page 3.
Pour continuer brutalement, quatre mots: dégustez la page 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.