Panta Rhei – 1 – Camille Vizouchat

Panta Rhei – 12 – C’est l’eau qui dort qui noie

Lui, c’était un fils du fleuve! Un fils du fleuve comme il y en a au bord de tous les cours d’eau du monde. Dénicheur, braconnier, pêcheur, harponneur de bois flotté, le gamin avait parcouru tous les sentiers du fleuve avant d’avoir atteint sa dixième année. C’était une école où l’on pouvait se défouler, et qui convenait aussi parfaitement à sa nature secrète et contemplative.

On n’avait pas appris à nager au petit Camille. Ce genre d’idées ne venait qu’aux originaux, aux citadins, aux gens du loisir. On lui avait surtout enseigné à se méfier de l’eau. On racontait qu’y vivait Pépé Crochet, un vieillard dont la main droite avait été remplacée par un crochet, et dont la seule raison de vivre était d’attraper les enfants et de les noyer.

Bien entendu, les enfants jouaient parfois à le titiller…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.