Panta Rhei – 1 – Camille Vizouchat

Panta Rhei – 15 – Alzheimer

Eh bien, pensa Camille, Alzheimer, c’est ça. C’est un truc imbécile qui vous surprend et qui vous faire boire la tasse, quelque chose qui vous fait perdre l’équilibre, qui mêle toutes les couches en un bouillon opaque. C’est la confusion, la rupture de l’harmonie réinventée, des ordonnancements mémoriels, c’est la perte des sensations vécues, c’est la victoire du Pépé Crochet. C’est revenir chez soi comme ce petit garçon qui mangeait ses pleurs, humilié sans en savoir la cause. Ce n’était même pas, comme certains disent, retomber en enfance: Alzheimer, c’était sa perte définitive.

Il regarda à nouveau le tableau, les yeux rivés sur la représentation de la sénilité, avec une fascination qui l’écœurait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.