Chapitre 25

Une molaire n’arrive jamais seule

Où nous en sommes arrivés, c’est à la constatation générale que dans cette aventure, personne n’est lui-même. Ni Lazare, ni Cronfestu, ni Henri, ni Ninon. Euh si. Marius Veyrand est égal à lui-même. Quant à La Pogne et à Mafumba, la question n’est pas tranchée. La Pogne, jardinier ou bourreau? Mafumba, sauvage ou subtil? Mais faisons silence: voilà que ce beau monde se réveille.

Si vous cliquez sur le 1, le sommeil restera profond. Mais en cliquant sur le 2, peut-être allez vous regretter de ne pas dormir.

Chapitre 24

Voici votre fils, Marquise

D’un côté, il y a une carte. De l’autre, un enfant. D’un côté, Ninon la Mort, qui pense que l’enfant est le sien. De l’autre, Marius Veyrand, qui exige la carte pour retrouver le trésor de la flibuste. Entre les deux, il y a Lazare. Ou Norbert. Enfin, un amnésique. Et partout, des mensonges, des filouteries, des sous-entendus. Bref une tragédie se noue. Assez parlé!

Pour assister à ce cruel jeu de dupes, il ne faut faire ni une ni deux, ou plutôt si, le deux, cliquable.