Grand Hôtel de France à Alger

Madame, monsieur, la bienvenue !
Vous n’avez pas réservé ? Il nous reste des chambres. Et même la suite du Dey !
Veuillez je vous prie laissez vos bagages, Monsieur Ali va s’en charger.
– Monsieur Ali ? S’il vous plaît, vous conduirez madame et monsieur… –
Vous n’êtes encore jamais venus à Alger ? Vous verrez : c’est une ville magnifique, vous ne serez pas déçus.
Signez ici, je vous prie. Voilà, merci.
La tenture ? Ah, vous n’êtes pas les premiers à poser la question… Elle cache un tableau un peu spécial… C’est la plus belle peinture de l’hôtel : il paraît qu’elle date de sa fondation même, du temps des débuts de la colonisation… Les goûts ont changé depuis lors, ce qui fait que nous ne l’exposons plus. Mais comme il paraît qu’une légende s’y attache, il est proscrit de la déplacer.
Voir le tableau ? Mais bien sûr !

Monsieur Ali, tenture !